blog-garage

Comment se protéger du froid lorsque l’on fait de la moto ?

Les gelures de longue durée sont dangereuses car elles peuvent entraîner des gelures permanentes. Mais même une courte exposition à l’hypothermie a un impact significatif, non seulement sur le confort de conduite, mais aussi sur la concentration et la rigidité du corps – et cela affecte directement la sécurité de conduite. Il faut se rappeler que la température ambiante, par exemple 0 degré Celsius à 100 km/h, représente déjà -17,4 degrés Celsius de la température perçue par le motocycliste. Il existe trois principes pour conserver la chaleur corporelle :

S’isoler du froid !

Commencez par des sous-vêtements à manches longues. La solution idéale est un sous-vêtement thermo-actif, qui évacue également l’humidité de la peau. C’est particulièrement important car la sensation de froid augmente considérablement lorsque les vêtements sont humides. La couche de vêtements suivante doit être bien isolée, créant un rideau d’air chaud entre votre sous-vêtement et votre veste tout en évacuant l’humidité.

Les sous-vêtements thermo-actifs sont également disponibles en version doublée de laine mérinos (qui offre une protection supplémentaire contre le froid) et en version antibactérienne (qui n’absorbe pas les odeurs et n’héberge pas les bactéries par la transpiration). Les sous-vêtements en coton tombent peu à peu en désuétude car ils sont moins pratiques, mettent longtemps à retenir l’humidité, tandis que les vêtements professionnels de plein air ne sont pas épais, tiennent chaud et respirent.

Une protection contre le vent !

La protection contre le vent est garantie par les membranes des vêtements de moto, qui empêchent l’air de s’engouffrer tout en vous gardant humide. En outre, les vêtements de moto peuvent être imprégnés en surface ou nous pouvons les imprégner avec une préparation en spray prête à l’emploi. Dans des conditions particulièrement difficiles, il est bon d’envisager de porter une combinaison de pluie par-dessus vos vêtements de moto. En cas d’urgence, la méthode de nos pères – un journal étalé sous la veste sur la poitrine ou du papier bulle – est réputée efficace pour se protéger du vent.

Les carénages de moto offrent une protection supplémentaire contre le vent ; plus vous pouvez vous cacher derrière eux, moins le vent refroidira votre corps. Envisagez d’installer un pare-brise plus long ou d’ajouter un déflecteur spécial.

Les accessoires !

Le froid affectera vos mains et vos pieds le plus rapidement. Utilisez des bottes et des gants avec une membrane, des chaussettes thermoactives en laine mérinos et, si nécessaire, des gants thermoactifs fins comme couche intérieure des gants de moto. Les mains peuvent par ailleurs être protégées par des manchons spéciaux ou des barres de maintien intégrées.

Pour compléter le look, veillez à ce que votre cou et votre tête ne soient pas exposés au froid. Des cols spéciaux avec une couche coupe-vent et des capuches chaudes vous aideront. L’étanchéité du casque est également importante ici, et les casques intégraux sont les meilleurs.

Quitter la version mobile